Monétisez votre newsletter

On vous met en relation directe avec des annonceurs qui souhaitent acheter de la publicité dans votre newsletter.

Ça cerf à quoi ? ​

Grâce à incerf, vous pourrez vendre des espaces pub en toute dans votre newsletter en toute autonomie. Le tout en restant concentré sur ce que vous savez le mieux faire, écrire.

incerf, comment ça marche ?

Référencement

Parcourez les fiches descriptives de nos newsletter.

Demandes

Recevez des demandes d’annonceur qui souhaitent insérer de la publicité

Validation

Décidez si vous souhaitez les diffuser ou non

Mise en place

Insérez le script adservé que nous vous fournissons, dans certains cas vous n'aurez à la faire qu'une seule fois pour l'ensemble de vos envois de newsletters (vente au CPM)

Rémunération

Vous n'avez plus rien d'autres à faire et recevez le paiement directement sur votre compte.

5 arguments pour vous convaincre de monétiser votre newsletter

Une source de revenu

Les prix constatés sur le marché pour faire de la pub dans une newsletter vont d’une dizaine d’euros à plusieurs milliers par envoi. De quoi rembourser au moins les frais de l’outil d’emailing mais aussi pourquoi pas commencer à vous rémunérer pour votre travail. 

rapide et massif

Vous restez maître à bord

Même si nous automatisons un certain nombre tâches chronophages, c’est bien vous qui validez ce qui est diffusé ou non dans votre newsletter. Vous décidez des emplacements, du mode de diffusion, du prix de vente et validez chaque campagne avant sa diffusion.

Des pubs acceptables

L’email est historiquement un canal sur lequel l’acceptation des messages publicitaire est meilleure qu’ailleurs. Mais nous souhaitons aller plus loin et intégrer du mieux possible les pubs dans le contexte particulier de chaque newsletter. Pour les rendre acceptables, mais surtout utiles à vos lecteurs.

Aucune connaissance technique

L’ajout d’un emplacement publicitaire dans votre newsletter passe par un simple upload d’une image et d’une url. Ca prend 2 minutes à installer, fonctionne avec toutes plateformes et ne nécessite aucune ligne de code.

Pas de perte de temps

Notre technologie de micro-adserving nous permet d’automatiser un certains nombre de points habituellement chronophages : gestion du volume diffusé, mise à dispo des stats, facturation.

client